Suite à une baisse de financements, le CIDFF et la Sauvegarde 56 ont décidé de fermer le lieu d'accueil de Lorient et de concentrer les moyens sur celui de Vannes

Nous savons les temps diffiiciles pour le secteur associatif, et spécifiquement pour les droits des femmes.

Un rapport du Haut Conseil à l'Egalité pointait déjà en début d'année le manque cruel de moyens attribués à ce secteur (voir la pièce jointe "où est l'argent pour le droit des femmes").

Cet état de fait s'applique aujourd'hui à nos lieux d'accueil pour les femmes victimes de violences du département: nous avions fait le pari avec la Sauvegarde il y a maintenant 4 ans de créer deux lieux d'accueil, avec déjà à l'époque peu de moyens. Ceux ci n'ont malheureusement pas augmenté, et ont même baissé cette année.

Nous avons donc fait le choix de fermer l'accueil de Lorient, afin de pouvoir proposer au moins un accueil avec une offre et une qualité renforcées.

L'accueil de Vannes sera donc développé avec la présence plus grande de la juriste coordinatrice, ce qui permettra de mettre en place davantage d'activités collectives, et la mise en place d'une permanence d'une psychologue.

Nous savons cette solution tout à fait insatisfaisante... Néanmoins, le CIDFF maintient ses permanences d'informations juridiques et d'accompagnement des femmes victimes de violences à Lorient les jeudis  (Kervénanec et Lanester le matin, Boutique de Droit l'après-midi : prise de rdv au 02 97 63 52 36). 

Les accueils à Moments pour elles Lorient seront maintenus les lundis de 14h à 17h jusqu'au 1er novembre 2017.

La Sauvegarde et le CIDFF demeurent bien sur résolus, dès que cela sera possible, à remettre en place un accueil spécifique sur ce territoire.

 

Partager